20 décembre 2001

>> Douze Lunes fait une pause pendant quelques jours, le temps de réfléchir, pondérer, souffler… et accessoirement se bâfrer de bonnes choses. Et faire un break avec l'actualité. N'espérez pas grand chose d'ici le 2 janvier. Bonnes fêtes!
Mais attention! JR Files reste actif! Rendez-vous là bas.

19 décembre 2001

Three Rings for the Elven-kings under the sky,
Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,
Nine for Mortal Men doomed to die,
One for the Dark Lord on his dark throne
In the Land of Mordor where the Shadows lie.
One Ring to rule them all, One Ring to find them,
One Ring to bring them all and in the darkness bind them
In the Land of Mordor where the Shadows lie.

"Le Seigneur des Anneaux" sort aujourd'hui.

18 décembre 2001

>> Wired 9.12: The Geek Syndrome
I took the test: i scored 34... Have i Asperger Syndrome, a form of autism? Probably a bit, according to the study. I feel fine anyway, but then...
Take the test.
(via sex and sunshine)

17 décembre 2001

>> Revealed: what really went on during Bush's 'missing hours' By William Langley
Daily Telegraph
Gripping account of 9/11, what went on in Air Force One, the White House and the Pentagon at the time of the attacks and after .
>> The New Yorker: MEET ME IN ST. LOUIS by JONATHAN FRANZEN
On the New Yorker website, an essay from the author of "The Corrections" about shooting for TV in his old city and visiting his old neighborhood, a proustian trip to the, forever gone, past.
>> Rings of Fire - The daunting journey of J. R. R. Tolkien's The Lord of the Rings to the big screen. By Gregory Weinkauf
SF Weekly
... The Lord of the Rings is definitely a tale of multiples -- books, films, languages, marketing tie-ins, but especially production units. In order to capture all the locations in which hobbit friends Frodo and Sam (Elijah Wood and Sean Astin) play out their adventure, it became practical to shoot all three films back to back. This meant a total of 274 shooting days spread over 15 months, often with several units operating at once.
It took an extremely adventurous producer like Barrie M. Osborne to keep the machine running. Osborne, known for the cult hit Wilder Napalm and the mega-hit The Matrix, found in The Lord of the Rings more than enough reason to leave the Matrix sequels in other hands, instead spending several years of his life transforming New Zealand into Middle Earth... [ more...]




>> The Guardian | John Sutherland: America and its advantages
Le journaliste John Sutherland a trouvé 52 choses que les Américains font mieux que les Grands-Bretons. Applicable chez nous à quelque chose près. Une chose que j'aimerai ajouter: le broyeur d'épluchures au fond de l'évier de la cuisine, sur la bonde. Jamais vu ça en France. Très pratique!
(via whereveryouare)

16 décembre 2001

>> In 5th Season, 'Ally' Seems to Be Stalling
New York Times
Ally McBeal's new season rates badly, yet the producers don't expect to write a series-ending this year.
>> Hollywood’s last act before daybreak
LA Weekly
Who ever sees it? Who ever wants to be awake and near a window, on the street or in a car, for this moment of urban renewal whose calm, pharaonic grandeur rivals first light over Death Valley or Montauk Point? Nearly half an hour earlier, traffic along Sunset and Hollywood boulevards slowly builds; sparrows begin a shrill chorus as though cheering -- or warning -- that night is about to end. Then, sometime between 5:30 and 7:15 a.m., depending on the season, the sun cuts the horizon and something happens: The eastern sky is suddenly bordered by silhouettes of palms and billboards, shadows turn gray, and the gathering light almost becomes audible. As far as anyone who's been on the street during these 20 minutes of daybreak is concerned, all questions and prayers are about to be answered.
...
For many, Hollywood's sunrise isn't merely pretty -- it signals the end of night's longest, coldest hours, when the evening's highs have worn off and the body fights its natural desire to sleep, a time when waking appetites for food and drink are at their lowest, and all we desire is a toilet. No one who's ever spent nights on a bus bench in a strange town ever forgets the punishing blows this time of night delivers to the soul. Anyone who wishes only to be left alone to fall asleep knows the impossible desire to become invisible. But when shelter and sleep are unavailable, the thing to do is walk and, by walking, hurry along the sunrise.
... more

(via A&L Daily)

15 décembre 2001

>> And another very fine columnist on the SF Gate website (with huge archives of his columns). Very good writing, always thoughtful and entertaining, every weekday, the Jon Carrol Column.
>> Irreverent, funny, tenderly ironic, sometimes a little mean, it's San Francisco Gate's columnist Mark Morford. Every morning he delivers "The Morning Fix" and two columns a week. Outrageous!
SF Gate Morning Fix - SF Gate columnist Mark Morford's irreverent take on world news, events, the pope, dogs, and liquid cheese products. Five days a week. Deeply skewed, very funny. Legal in 47 states.
>> Buddhadasa, Bhikkhu - Handbook for Mankind
More of the same. Very useful and intelligent.
>> Buddhist Studies: Basic Buddhism Guide
Introduction au Bouddhisme (en anglais). Excellent, simple, clair.
>> The Top Ten Writing Mistakes
and two love letters (amazing)
(via dangerousmeta)

14 décembre 2001

>> Guardian Unlimited Books | By genre | Who is Lemony Snicket?
Lemony Snicket? The Baudelaire siblings creator... Not so mysterious author of "Series of Unfortunate Events", the next J.K. Rowling?
"The Afflicted Author" is how he gets billed on his website, which tells us that his formal training was "chiefly in rhetorical analysis", and that he has spent the last several eras researching the travails of the Baudelaire orphans - a project that takes him to the scenes of numerous crimes, "often during the off season". He "was born before you were, and is likely to die before you as well" - and is, alas, "eternally pursued" and "insatiably inquisitive", "a hermit and a nomad".[more]


>> Guardian Unlimited Books | By genre | Review: True Tales of American Life by Paul Auster
A propos du livre "Je pensais que mon père était Dieu".
What's remarkable about the stories, though, is how thoroughly accomplished they all are, how much they resemble true works of art; they are not mere effusions or anecdotes. They are hardly under-done. Certainly they speak plainly, but also with great artifice. There is much pathos, but there are also many extraordinary flourishes. There is the brisk, the bright, and the cheap, but there are also many odd and original mouldings and features. It's worth remembering that all stories and all storytellers are ingenious, whatever their background and their expertise, and that all emotions are inflections. Even the truest story, we may need reminding at this time of year, is a fabulous concoction. [more...]
>> The New York Times: The Tolkien Archives
Tous les jours plus riche.

12 décembre 2001

>> Bush to withdraw from 1972 nuclear treaty that hampers his missile-defense goals
Bien que le 11/9 ait montré que le projet de bouclier anti-missile était inadapté contre les vrais menaces, et bien que ce projet soit désaprouvé par à peu près tout le monde des deux cotés de l'Atlantique sauf les républicains et le loby militaro industriel, Bush persiste et signe.

11 décembre 2001

>> idea a day
Une idée par jour, libre de droit. Pas bête et amusant. Il y en a déjà 481.
(via Metafilter)

09 décembre 2001

>> The New York Times Magazine - The Year In Ideas
Grand numéro spécial du New York Times Magazine sur les idées qui ont fait 2001, de "cheating is part of the game" jusqu'à "the X files trope is dead".
Presenting 2001 as the latest volume in the encyclopedia of human innovation, ''The Year in Ideas'' offers not a summary of the year's major news stories but a catalog of 80 notions, inventions, conceptual swerves and philosophical leaps that mattered this year and may well continue to matter in years to come.
Of course, not every idea that makes its mark on a culture is necessarily a big one or a good one. (Remember supply-side economics? New Coke?) Certainly, 2001 is no different. It was a year that was marked both by advancements and by backward thinking, by major breakthroughs and by ephemeral obsessions. Our catalog trys to capture this variety. Frivolous ideas are given the same prominence as weighty ones; the diabolical sits side by side with the noble.



>> Une entrée sur JR Files. Il y en aura plus souvent à partir de maintenant, j'ai un peu négligé ce personnal blog mais j'ai l'intention de le rendre plus actif.
>> C'était hier l'anniversaire de la mort de John Lennon, tué en 1980 devant sa résidence du Dakota Building à New York par Mark Chapman. Je me rappelle du moment où j'ai appris sa mort: j'allais au restaurant universitaire avec des copains quand ils m'ont appris ça. Je me souviens d'avoir silencieusement chanté "Imagine" à ce moment là, j'étais très triste, John était un mythe pour moi qui admirait tant les Beatles.
Mon copain Fred Seaman a été secrétaire particulier de John Lennon de 1979 à sa mort. Dans le livre qu'il a écrit sur cette expérience il décrit un monde étrange et décadent, les obsessions de John, il décrit aussi un John Lennon étrange et fascinant, victime de la célébrité.
On trouve le livre de Fred en français chez Amazon.
>> NYT Books-Saul Bellow
Un dossier complet sur Saul Bellow, auteur américain, finalement assez peu connu en France. Prix Nobel de littérature quand même. De lui j'ai lu "The Adventures of Augie March", "Herzog" et "Henderson the Rain King".
Son chef d'œuvre est "Herzog" qui raconte l'histoire d'un type idéaliste, cultivé et qui croit à la raison mais qui voit tout ce qu'il fait partir en quenouille, il croit à la fraternité mais son meilleur ami couche avec sa femme, il a tout raté en tant que père, mari, amoureux, écrivain et professeur. Il vit dans un monde d'illusion et ne supporte pas de voir tout ce qu'il idéalise se révéler faut ou tout au moins relatif, il ressent le malaise d'être juif au milieu du vingtième siècle. Il sombre dans la psychose et la dépression. Afin de remettre un peu d'ordre dans sa vie il écrit des lettres pour se justifier à toute sorte de gens... Non ce n'est pas si triste que ça en a l'air, c'est même plutôt amusant par moment, il y a d'excellents personnages et c'est en tout cas très vrai et très fort.
Le dossier comporte une foule d'articles intéressants de l'auteur et sur l'auteur et ses œuvres venus des archives du Times et remontants pour les plus anciens à 1943!

08 décembre 2001

>> IHT: Peter Blake, Seafarer With a Conscience
>> The End of Free
Ce weblog compile les informations qui indiquent la fin ou du moins le début de la fin de l'ère de l'Internet gratuit. Aujourd'hui, si l'accès au web, via un fournisseur de service, est payant, un grand nombre de choses sont gratuites sur le net, en particulier la lecture de tout ou partie des principaux journaux comme Le Monde ou le New York Times ainsi que de nombreux magasines, sans oublier de nombreux sites de services comme "Blogger" par exemple. Cette gratuité est étonnante, en quelque sorte anormale mais c'est ce qui fait une partie du charme et de l'intérêt du web, pour moi au moins qui suis un "news-junkie". Pour l'instant il ne semble pas que l'accès gratuit à une partie du contenu des journaux sur le web ait fait diminuer les ventes d'exemplaires papier mais la survie des journaux exclusivement "en ligne" est en jeu. Dors et déjà un magasine exclusivement "en ligne" comme "Salon" réserve une partie de ces articles (les meilleurs) à ses abonnés payants, pour "Salon" c'était une question de survie. D'autres journaux envisagent de mettre une grande partie de leur contenu à la disposition de leurs seuls abonnés, c'est ce que j'ai entendu dire pour "Le Monde". D'autres, comme Yahoo!" choisissent de mettre des publicités agressives, des pop-up tape à l'œil voire des écrans de passage imposés. Le fait que le web soit en grande partie gratuit est en effet une sorte d'anomalie, bien agréable cependant.

07 décembre 2001

>> Salon.com Technology | Free drugs from your faucet
L'eau du robinet est elle buvable? Peut-être, mais il est bon de savoir qu'aux Etats Unis, comme le raconte cet article, on a prouvé que l'eau du robinet contenait à doses infimes de nombreuses molécules de médicaments, drogues, antibiotiques, stéroïdes et hormones. De là à se demander si la recrudescence de certaines maladies n'était pas dûe à l'interraction de ces différentes pollutions non filtrées par les systèmes d'épuration.

06 décembre 2001

>> Libération: Des gendarmes à tous les carrefours
4 décembre: fait sans précédent, des gendarmes manifestent en uniforme à Montpellier (300) et à Marseille (350). Alain Richard dénonce des "initiatives locales incompatibles avec le sens du service dont les gendarmes sont fiers".5 décembre: 2.700 gendarmes en uniforme manifestent pour réclamer effectifs, moyens supplémentaires et amélioration de leurs conditions de travail. Le Premier ministre estime qu'"il y a des formes de manifestation qu'il faut à (son) sens éviter". Il indique avoir "demandé au ministre de la Défense" de "reprendre les éléments du dialogue et regarder, y compris au plan indemnitaire, ce qui peut être fait". 6 décembre: le ministère de la Défense annonce une réunion de travail entre Alain Richard et les représentants des gendarmes samedi à Paris. Des rassemblements de gendarmes ont lieu notamment à Clermont-Ferrand (650), Bron (3.000), Cintegabelle (2.000), dont Lionel Jospin est conseiller général.

Pauvre Alain Richard, c'est pas brillant! En France c'est comme ça, les amis, il faut qu'on en vienne à manifester pour qu'on se rende compte que vous avez besoin, grand besoin, de quelque chose. Les gendarmes dans la rue c'est du jamais vu!

05 décembre 2001

>> IHT: New Evidence Is Adding to U.S. Fears of a Qaida 'Dirty Bomb'
Les agences américaines de renseignement sont parvenues à la conclusion qu' Osama ben Laden et El Kaïda auraient obtenu les plans et le matériel pour fabriquer une bombe nucléaire rudimentaire qui utiliserait une source explosive conventionnelle pour répandre des éléments radioactifs dans un large espace.
>> Plotting Along (Washington Post)
Les auteurs de Best Sellers sont riches, mais leur prose a un style, un style qui marche: l'absence de style! Pourquoi et comment?
Flat. Straightforward. Prose drained of all primp, prance and poetry. Sometimes the authors write in long, plodding paragraphs. More often, they use short-spurt grafs.Sometimes in choppy sentence fragments. Other times with no verbs. Or maybe. Single. Words.
These are the new masters of the No-Style style.
Pick up almost any best-selling work of popular fiction today and you'll recognize it at once. You may not know which writer you're reading (a telltale sign of No-Stylism) and you may have even read the same book before and can't remember (another sign), but you'll know the No-Style style when you see it.Not that there's anything wrong with that.
Writers such as Tom Clancy, Ken Follett, Mary Higgins Clark, Stephen Coonts, Robin Cook, Faye Kellerman, V.C. Andrews, Jonathan Kellerman, Dean Koontz and Dale Brown are remarkable for a rhythmless beat, and a straightforward approach to writing that ranks zippy, superinventive plot first, stating the obvious second, concrete details third, and language, artistry, character development and the exploration of universal truths somewhere near the bottom of the list.

04 décembre 2001

>> Shedding writer's block
Un article du Christian Science Monitor de Boston sur les cabanes d'écrivains. Ne pas manquer la galerie de photos. Evidement pour avoir le genre de cachette au calme et retiré du monde montrées sur les photos il vaut mieux être un écrivain à succès, c'est à dire un écrivain riche! Mais bon, Thoreau n'était pas riche!
Call them cabins, huts, sheds, studies, or studios - the tiny structures have since become icons of the writing life and the unique demands the craft places on those who pursue it. They are normally one room, often unheated, undecorated, appointed only by a desk, a chair, and a window for viewing the world. Some provide beyond the basic creature comforts - modern electricity, plush carpeting, and antique furniture from floor to wall.
Common to all sheds, though, is isolation. Even structures standing no more than 10 feet from the writer's house offer the precious gift of a separate space. A space dedicated solely to writing, even a veritable hovel, is, for some writers, more sympathetic and more necessary than a house, an office building, or a classroom.
>> APOD: 2001 December 4 - AE Aurigae: The Flaming Star
Très belle photo de nébuleuse sur Astronomy Picture of the Day.
>> Une petite entrée dans JR Files, aujourd'hui.

03 décembre 2001

>> Bin Laden's Mountain Fortress
Ca c'est de l'infographie où je ne m'y connais pas! Paru dans The Times de Londres, le plan en coupe de la forteresse souterraine de Tora Bora, où, dit-on, Evildoer # 1 est retranché.
>> Terry Tempest Williams
Par hasard, ou plutôt en lisant Weber Studies je suis tombé sur le site de la grande autrice mormone et environnementaliste Terry Tempest Williams, dont j'avais lu le livre "Refuge" à l'American Library in Paris. Livre qui m'avait beaucoup ému. Ce site est très bien fait et permet de découvrir Terry Tempest Williams. Grand choix de liens vers les articles et interviews récents de l'autrice.
Un très beau texte de Terry Tempest Williams: "Why I write"
>> Weber Studies
Une très bonne revue trimestrielle qui met en ligne ses articles depuis 1984. Si vous aimez l'Ouest Américain, les grands espaces sauvages. Dans chaque numéro de Weber Studies il y a des essais personnels, des fictions, des poèmes, des interviews. Il y a même une page qui recueille le meilleur de la revue de ces dernières années. Vous y trouverez par exemple des interviews avec Rick Bass ou Barry Lopez, ou encore Gerald Vizenor, James Welch, des essais de Louis Owens, des poésies de Joy Harjo ou de Nancy Takacs. Très orienté écologie tendance Sierra Club avec une grande attention envers les indiens d'amérique. Un trésor.

02 décembre 2001

>> Ok lads, j'ai encore passé un week-end à la campagne. Et là j'ai pas trop le temps de surfer pour vous et en plus je ne suis équipé là bas que d'un vieux PC (euh, il a cinq ans!).
Quoi qu'il en soit on est déjà rendu au mois de décembre, ça passe vite, vite, vite. Dans les autres nouvelles: j'ai une angine. Tss! Et vite fait j'ai lu "The Amazing Maurice and his Educated Rodent" de Terry Pratchett, et c'est excellent. Désolé c'est pas encore traduit.